L’État de Californie paiera 950 000 $ à l’ESA en frais juridiques

Vous vous souvenez de l’époque où le grand État de Californie, à la demande du gouverneur de l’époque, Schwarzenegger, et du sénateur de l’État, Leland Yee, a tenté de faire adopter cette loi restreignant la vente de jeux vidéo violents aux mineurs – uniquement pour que la Cour suprême décide qu’une telle loi est inconstitutionnelle? Eh bien, tout ce jugement n’est pas gratuit, et maintenant l’État a accepté de rembourser 950 000 $ en frais juridiques à la Entertainment Software Association..

L’ESA avait initialement déposé une demande pour que l’État rembourse l’intégralité des 1,1 million de dollars de frais juridiques, mais 150 000 dollars entre amis, c’est du change. Après tout, prenez en compte les frais de justice des deux décisions antérieures rendues par le tribunal de première instance de Californie, et l’État aura remboursé à l’ESA un total de 1 327 000 $. L’Association souligne que des remboursements similaires en provenance d’autres États ont rapporté un total de 3,1 millions de dollars en récompense juridique.

L'État de Californie paiera 950 000 $ à l'ESA en frais juridiques

La procédure, qui s’est déroulée dans le contexte d’une crise budgétaire de longue date pour l’État, "gaspillé plus d’un million de dollars en fonds publics à un moment où les Californiens ne pouvaient pas se le permettre," dit le PDG de l’Association, Michael D. Gallagher. Il a toutefois souligné que son association continuerait de travailler avec les États pour éduquer les consommateurs aux mesures d’autoréglementation telles que le système de notation du CERS..

L’ESA a également annoncé qu’une partie des frais juridiques remboursés serait consacrée au développement de projets périscolaires dans les zones les plus pauvres d’Oakland et de Sacramento. Les programmes, qui seront lancés au printemps de cette année, feront appel à ce que l’ESA appelle un "passion naturelle pour jouer et créer des jeux vidéo" dans la jeunesse de l’Etat, "les relier au développement de compétences professionnelles essentielles au 21e siècle."

Aimez-vous l'article? Partager avec des amis: