GoldenEye 007: examen rechargé

Avantages
  • Nouvelle tournure sur la campagne Goldeneye
  • Revisiter des lieux familiers mais révisés
  • Gunplay fonctionne bien

Les inconvénients
  • Problèmes de matchmaking
  • Le multijoueur ne résiste pas à la concurrence
  • Les ennemis génériques sont ennuyeux

La barre a été placée extrêmement haut dans le monde des tireurs cette saison des fêtes avec des titres à succès, nous sommes sûrs que la majorité des joueurs prévoient d’ajouter à leur collection. Parmi cette rude concurrence, GoldenEye 007: Reloaded, le remake du classique, cette fois en HD.

Si vous avez joué à GoldenEye sur la Wii, il n’y aura pas grand-chose de nouveau à découvrir ici. La campagne a encore ses hauts et ses bas, comme mentionné dans notre revue Wii, avec quelques pièces fantastiques et des éléments furtifs, mais cette fois avec une nouvelle couche de peinture. Les graphismes semblent bien améliorés par rapport à la version Wii de l’année dernière, avec des textures plus nettes et une résolution plus élevée, mais ne vous attendez pas à voir de nouveaux modèles de personnages ou d’armes fantaisistes. Nous avons remarqué quelques textures qui apparaissent ici et là et les visuels améliorés ne font pas grand-chose pour rendre les environnements ou les ennemis plus intéressants. Tout semble toujours générique, sans le punch visuel et audible des plus grands tireurs.

Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de plaisir à jouer en tant que meilleur agent de terrain au monde. En ce qui concerne la campagne, c’est une explosion absolue de voir les niveaux et les objectifs classiques repensés dans cette génération. Il y a quelques scènes de retour en arrière qui peuvent être directement comparées au grand-père N64, comme la scène d’introduction du premier niveau ou le placement de mines sur des réservoirs de carburant pour faire exploser l’installation. En plus de ces scènes classiques, il y en a beaucoup de nouvelles qui captent le sentiment de jouer à GoldenEye du bon vieux temps. Marcher dans une boîte de nuit pour entrer en contact avec des agents infiltrés tout en rejetant l’imitation de la vodka haut de gamme ajoute à l’authenticité de jouer avec James Bond autant que de conduire des chars et de faire exploser des hélicoptères. Ce jeu a ces instances, et elles sont géniales.

GoldenEye 007: examen rechargé

Les parties furtives de la campagne sont celles où nous nous sommes le plus amusés. Se faufiler, étrangler les gardes, faire des tirs dans la tête avec le PP9 nous fait vraiment sentir comme si nous jouions à un jeu GoldenEye. Cependant, la sensation diminue lorsque l’action se réchauffe.

Les sections d’action lourdes semblent s’inspirer des mécanismes de tir modernes comme Call of Duty et Killzone. Les ennemis courent généralement vers Bond ou se cachent derrière la couverture, ce qui fait que les deux côtés prennent des tirs au pot jusqu’à ce que tout le monde soit mort. Bond sortira de son abri lorsqu’il sera escamoté derrière une caisse ou un mur et s’attachera à une cible lors de la visée. Ces mécaniques semblaient lisses et naturelles même lors de l’utilisation du contrôleur Move sur la version PS3. Bien qu’il n’y ait pas toujours eu beaucoup de variété dans les situations de combat, les mécanismes de tir fonctionnent suffisamment bien pour que la suppression rapide d’une salle remplie de soldats soit suffisamment satisfaisante pour continuer tout au long de la campagne..

GoldenEye 007: examen rechargé

Un problème que nous avons eu avec le contrôleur Move était qu’il a fallu beaucoup de réglages dans les paramètres pour être à l’aise. Nous avons fini par devoir calibrer plusieurs fois, puis passer cinq minutes à jouer avec les paramètres. Une fois que nous avons trouvé le bon point, la précision supplémentaire nous a permis de coiffer les têtes plus rapidement qu’avec le contrôleur standard.

Mais assez sur tout cela – l’un des plus gros tirages du nom GoldenEye depuis les jours N64 a été le multijoueur. Alors, comment ça se passe? Eh bien, c’est juste OK. Il y a une inspiration claire tirée de la franchise Call of Duty – offrant des chargements personnalisables, une progression de niveau et des bonus de reconnaissance qui apparaissent au fur et à mesure qu’ils sont gagnés dans le jeu. Il existe une tonne de modes allant du match à mort standard à la propre version du jeu d’armes à feu (une fois qu’un joueur est tué, il passe automatiquement à l’arme suivante de la séquence et sera reculé dans la séquence pour mourir deux fois sans se faire une mise à mort). Le multijoueur de GoldenEye offre beaucoup de variété et motive les joueurs avec des armes, des gadgets et des déblocages de personnages. Cependant, il y a quelques problèmes.

GoldenEye 007: examen rechargé

Dans le matchmaking, nous avons rencontré des erreurs de réseau lors de la tentative de rejoindre des jeux d’équipe, mais lorsque nousétaientenvoyé à un lobby de jeu, aucun autre joueur n’y serait. En fait, nous avons rarement été envoyés dans un lobby peuplé. Si nous nous asseyions dans le hall assez longtemps, d’autres joueurs finiraient par se joindre et le jeu commencerait, mais personne ne veut attendre dix minutes chaque fois qu’ils changent de mode. Le multijoueur de GoldenEye n’offre pas non plus le réglage fin des tireurs les plus populaires. Certains hits ne semblent pas s’enregistrer à l’occasion et la sensation générale des commandes semble légèrement lente et imprécise. Il y a aussi "avantages" déverrouillable – appelé "Gadgets" dans GoldenEye, mais plutôt que de créer des bonus qui seraient uniques à l’univers James Bond, ce sont juste des avantages plus génériques comme un temps de sprint plus long, un rechargement plus rapide et la possibilité de larguer une grenade à la mort. Utiliser des montres laser et d’autres gadgets inspirés des espions était une occasion manquée.

GoldenEye 007: Reloaded a des atouts certains et des défauts évidents. La campagne solo capture la sensation de James Bond malgré certains environnements génériques et ennemis emporte-pièce. Le multijoueur laisse à désirer, ce qui aurait peut-être plus satisfait du ton unique de James Bond attaché qu’une tentative de clone de Call of Duty. GoldenEye a perdu un certain charme en passant de l’un des rares tireurs à la première personne sur la Wii à la lourde PS3 et Xbox 360, mais il y a quelque chose ici pour les fans de Bond avec une variété de modes de jeu chacun ayant quelque chose à offrir – si vous le pouvez surmonter quelques bosses.

Aimez-vous l'article? Partager avec des amis: