Chronique de Junkhearts

Il faut 35 minutes avant que quiconque sourie lors des débuts meurtriers de Tinge Krishnan, mais quand cela arrive, c’est beau.

L’ex-soldat du brillant Eddie Marsan enseigne à Candese Reid la légitime défense des adolescentes quand elle commence, de façon irrépressible, à danser à la place. Ça ne peut pas durer.

Et tout comme la fortune de ces personnages se retourne vers la tragédie, ce drame intime finit également par déborder avec des excès de gangland et une intrigue impliquant le gaspillage de col blanc de Romola Garai.

Mais c’est un impressionnant double sur les âmes sensibles confrontées à des réalités atroces – les amoureux que la vie force à devenir des combattants.

Aimez-vous l'article? Partager avec des amis: